Le Mag RH

 

  • N°1 - Les RH et l'IA, Les robots de l'aube

    Il n’est plus possible aujourd’hui de comprendre qui dit vrai et qui affabule dans les torrents d’articles touchant à l’Intelligence Artificielle. Entre Utopie et Dystopie, entre enthousiasme et angoisse, l’absence de visibilité donne lieu aux dérapages les moins contrôlés. Alors, par ce dossier, nous voudrions revenir aux fondamentaux :

    • L’intelligence artificielle possède-t-elle un périmètre dédié, ou comme l’univers, est-elle expansionniste ?
    • Que peut-on en attendre ?
    • Quel est le rôle de l’éthique dans le contrôle de l’évolution ? 
    • Quelle est l’influence culturelle dans la vision que l’on a de la conception ou de l’utilisation de l’IA ?
    • En quoi les Ressources Humaines sont-elles impactées en dehors de l’utilisation des applications et autres chatbots…
    • Le RH et le citoyen font-ils cause commune dans une révolution sociétale et révolution des pratiques d’entreprises ?

    Si on accepte le postulat qui consiste à attribuer à l’Intelligence Artificielle l’objectif de faire mieux et plus vite que l’homme, doit-on pour autant la doter d’une conscience ? Rabelais disait : performance sans conscience n’est que ruine de l’entreprise. Non, ce n’est peut-être pas Rabelais, mais qu’importe. L’idée est de réfléchir avant et non de jouer le suiveur, comme nous le faisons jusqu’à présent. Les « start-up » nous proposent des applications que nous n’avons jamais demandé, mais qui parfois nous séduisent ou alors nous affligent. Aux US, il est possible maintenant de définir par « reconnaissance faciale » l’état de stress d’un candidat… vous avez certainement entendu parler de cette application qui, toujours avec le même procédé, indique vos préférences sexuelles… Est-ce cela que nous voulons ? Doit-on considérer que ces algorithmes ont une utilité pour l’évolution de l’humanité, ou pour l’évolution de l’entreprise ?

    Cliquez sur le logo pour télécharger la revue au format PDF

  • Tribunal des Flagrants Délires RH

    Le 15 novembre prochain à 18h s’ouvre au Pavillon de l’Eau du 77 avenue de Versailles dans le 16e, la troisième saison de ceEe manifestation hors du commun.

    Après avoir jugé l’Entreprise libérée et le Fait religieux, la Cour appelle à la barre les experts, témoins et parIes civiles suivantes :

    • Laurence Devillers, enseignant-chercheur en IA à Orsay
    • Jean-Paul Delahaye, Professeur, Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille (Lille1)
    • Eric Peres, vice-président de la CNIL
    • Claude Monnier, DRH de Sony Music Lauréat du prix de la disrupIon numérique
    • Jérémy Lamri, Président du Lab’RH (450 start-up en RH)
    • Gabriel Artero membre du CESE
    • Serge Tisseron, Psychiatre et président de l’InsItut des relaIons Hommes/Machines
    • François Hommeril, Président NaIonal de la CFE/CGC
    • José Rodrigues, Data Protect Officer Corner Stone

    Afin de participer au procès du fameux Al Goritme et de ses complices, regroupés dans la bande dite des «Robots». La cour sera composée des habituels Procureur : François Geuze, Président : André Perret, et Vincent Berthelot : Commissaire chargé de l’enquête. Elle sera complétée par Maitre VALLAT, avocat de la défense et dans le civil Avocat spécialisé en droit des robots, ainsi que par Jean Paul Richon, 1er assesseur, ex Directeur Associé de Fidal. Un grand moment en perspective si l’on médite cette pensée de Pierre Desproges, la statue du commandeur de ce tribunal : « Une civilisation sans sciences est aussi absurde qu’un poisson sans bicyclette » ...

    Après le verdict, un buffet viendra rassembler les protagonistes qui pourront également visiter quelques stands de « start-up » spécialisées en RH... Comme à l’habitude cet évènement est parrainé par l’ANDRH Île de France et son sponsor Harmonie Mutuelle, mais cette année nous remercions parIculièrement la société Cornerstone pour son souIen actif.

    La saison suivante aura lieu au cours du premier semestre de l’année 2018 prochain et appellera à la barre la parité Femme/homme et les RH...

  • N°1 - Les RH et l'IA, Les robots de l'aube
  • Tribunal des Flagrants Délires RH